Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Hommages au Dr Zamenhof, à l’espéranto et à ses pionniers


Liste des dénominations, en France, de voies de circulation, monuments, constructions publiques, plaques commémoratives, arbres et autres consacrés au Dr Zamenhof (Z), à la Langue Internationale Espéranto (E), et à des grandes figures de cette langue. Internationale Espéranto (E), et à des grandes figures de cette langue. Désignation en espéranto : « ZEO », pour « Zamenhof-Esperanto-Objektoj ».

DOSSIER ESPERANTO Marques commémoratives État au 15 juin 2007 Espéranto-Informations / SAT-Amikaro Service de Recherches et de Documentation 134, bd Vincent Auriol, 75013 Paris

Document réalisé avec le concours de Raymond Boré, Chambéry

1 Aigné (72) Rue Gaston Waringhien, 2001
2 Aigné (72) Bibliothèque Gaston Waringhien (2001)
3 Aigné (72) Épitaphe Gaston Waringhien (2001)
4 Aix-en-Provence (13) Rue E, 1968
5 Aix-en-Provence (13) Arrêt de Bus E, 1968
6 Aix-en-Provence (13) Monument Z, 1996
7 Aix-les-Bains (74) Rond-point de l’E
8 Alès (30) Rue Z, 1959
9 Amiens (80) Rue Z, 1931
10 Angers (49) Rue Z, 1947
11 Argelès sur Mer (66) Rue du Dr Z, 2000
12 Arles (13) Chemin Z, 1962,
13 Arles (13) Épitaphe Esp. Honoré Bourdelon, 1980
14 Arras (62) Rue Z, 1935
15 Arras (62) Arrêt de Bus Z, 1985
16 Arras (62) Arbre de l’E (ginkgo biloba), 2000
17 Arras (62) Impasse Z, date inconnue
18 Bagneux (92) Épitaphe Esp. (Gl Louis Bastien), 1961
19 Baixas (66) Place Z, 1947
20 Baixas (66) Rue Z, 1947
21 Bar-le-Duc (55) Place du Dr Z — Père de l’E., 1997
22 Baugé (49) Maison Culturelle E, 1952
23 Baugé (49) Rue Z, 1959
24 Bersée (59) Arbre de l’E (ginkgo biloba)
25 Betschdorf (67) Rond-Point de l’E, 1999
26 Béziers (34) Rue Z, 1976
27 Bischheim (67) Rue E, 1937
28 Bondy (93) Allée E, 1990
29 Bondy (93) Arbre E (ginkgo biloba), 1992
30 Boulazac (24) Pont Z, 1990
31 Boulogne-sur-Mer (62) Place Z, 1931
32 Boulogne-sur-Mer (62) Monument Z, 1987
33 Bouresse (86) Centre d’E, 1985
34 Bourg-de-Péage (26) Rue Z, 1959
35 Bourges (18) Rue Z, 1973
36 Bourges (18) Allée Z, 1973
37 Bourges (18) Rue E, 1990
38 Calais (62) Rue Z, 1972
39 Caluire-et-Cuire (69) Avenue Z, 1970
40 Cannes (06) Hôtel E, 1930
41 Cannes (06) Rue Z, 1933
42 Cannes (06) Arrêt de Bus Z, 1991
43 Carcassonne (11) Rue Z, 1955
44 Carpentras (84) Rue Z, 1975
45 Castres (81) Cloche E, 1977
46 Caudry (59) Rue Z, 1954
47 Cavaillon (84) Rue Z, 1988
48 Cavaillon (84) Impasse E, 1989
49 Cenon (33) Allée E, 1987
50 Cerny (91) Place Z, 1979
51 Chambéry (73) Square Z, 1987
52 Chambéry (73) Plaque commémorative E, 1989
53 Chambéry (73) Monument Z, 1992
54 Chambéry (73) Arbre E (sequoia gigantea), 2001
55 Chamborigaud (30) Chemin forestier Z, 1996
56 Champenoux (54) Chemin Z, 2001
57 Choisy-le-Roi (94) Monument Z, 1987
58 Choisy-le-Roi (94) Arbre de l’E (ginkgo biloba), 2000
59 Condé-sur-Escaut (59) Epitaphe E/Valentin Mannevy
60 Coupvray (77) Plaque comm. en E, 1932
61 Crest (26) Square Z, 1983
62 Croix (59) Rue Z, 1973
63 Cubjac ((24) Passerelle E, 1988
64 Dijon (21) Rue Z, 1960
65 Draveil (91) Rue E, 1991
66 Dunkerque (59) Rue Z, 1938
67 Dunkerque (59) Résidence Z (103-113, rue Z), 1957
68 Evreux (27) Rue E, 1959
69 Eysines (33) Rue E, 1988
70 Eysines (33) Arbre E (cèdre de l’Himalaya), 1997
71 Fleury-les-Aubrais (45) Rue E, 1961
72 Fontaine-de-Vaucluse (84) Plaque commémorative E, 1988
73 Fouquières-les-Lens (62) Place Z, 1997
74 Fouquières-les-Lens (62) Résidence E, 1997
75 Fresnes-sur-Escaut (59) Rue Z, 1939
76 Fussy (18) Place E, 1992
77 Gap (05) Rue E, 1966
78 Gargas (84) Chemin de l’E, 1999
79 Gargas (84) “Parketo“ (petit parc) Mad.. Gibez, 1999
80 Gravelines (59) Rue Z, 1997
81 Gray (70) Banc E, 1965
82 Gray (70) Rue Z, 1973
83 Gray (70) Musée E, 1987
84 Gray (70) Arbre E (tilleul), 1987
85 Gujan-Mestras (33) Mais. Cult. Z, 1980
86 Hagondange (57) Rue Z, 1932
87 Haguenau (67) Rue E, 1933
88 Hasnon (59) Place Z, date inconnue
89 Haumont (59) Rue Z., 1936
90 Hénin-Beaumont (62) Rue Z, 1980
91 Hennebont (56) Rue Z, 1970
92 Hennebont (56) Arbre E (cèdre bleu), 1991
93 Herbignac (44) Chêne Z, Bosquet de la Fraternité, 2000
94 Houilles (78) Rue Z, 1935
95 Hyères (83) Rue Z, 1969
96 Hyères (83) Impasse Z, 1983
97 Issy-les-Moulineaux (92) Rue Z, 1933
98 Lalheue (71) Epitaphe E/Claude Bord, 1923
99 Laon (02) Rond-Point Z, 1997
100 La Roche-sur-Yon (85) Rond-point Z, 1998
101 Laroque-d’Olmes (09) Aire E, 1991
102 Le Havre (76) Rue Z, 1956
103 Le Mans (72) Avenue Z, 1963
104 Le Mans (72) Arrêt de Bus Z, 1984
105 Liévin (62) Rue E, 1988
106 Limoges (87) Rue Z, 1907 (entériné en 1912)
107 Limoges (87) Rue E, 1980
108 Liré (49) Square E., 2002
109 Lorient (56) Rue Z, 1984
110 Lormont (33) Rue E, 1972
111 Lourdes (65) Epitaphe E/E. Peltier, 1983
112 Marseille (13) Impasse Z, 1937
113 Montbel (09) Rue E, 1998
114 Montbéliard (25) Rue Z, 1933
115 Montboucher-sur-Jabron (26) Rue Z, 1973
116 Montélimar (26) Rue Z, 1963
117 Montendre (17) Salle municipale Z, 1996
118 Montigny-les-Metz (57) Espace E, 1987
119 Montpellier (34) Rue Z, 1979
120 Montpellier (34) Immeuble E, 1980-81
121 Montpellier (34) Arrêt de Bus Z, 1993
122 Montreuil-Juigné (49) Rue E, 1960
123 Montreuil-Juigné (49) Arrêt de Bus E, 1981
124 Mulhouse (68) Place Z, 1933
125 Nantes (44) Rue Z, 1973
126 Nantes (44) Arrêt de bus Z
127 Nevers (58) Impasse Z, 1985
128 Nice (06) Square Z, 1976
129 Nîmes (30) Rue Z, 1968
130 Nîmes (30) Rue du Dr G. Salan, espérantiste, 1994
131 Paris (75) Siège E-SAT
132 Paris (75) Siège E-France
133 Paris (75) Siège E-SAT-Amikaro
134 Paris (75) Salle E (Univ. Paris IV Sorbonne)
135 Pau (64) Square Z, 1983
136 Pau (64) Monument Z, 1987
137 Pau (64) Arbre E (ginkgo biloba), 1990
138 Perpignan (66) Rue Z, 1936
139 Privas (07) Rue E, 1962
140 Puteaux (Paris La Défense, 92) Restaurant E, 1989
141 Quillan (11) Rue Z, 1964
142 Quintin (22) Arbre de l’E (hêtre), 1998
143 Rennes (35) Square Z, 2001
144 Rivesaltes (66) Rue Z, 1954
145 Romans (26) Place Z, 1935
146 Rueil Malmaison (92) Rue Z, 1937
147 Saint André-de-Cubzac (33) Allée de l’E, 1998
148 Saint Avertin (37) Jardin Z, 1978
149 Saint Antoine-de-Breuilh (24) Plaque comm. E., maison T.Cart, 1998
150 Saint Brieuc (22) Rue Z., 1998
151 Saint Etienne (42) Rue Z, 1966
152 Saint Félix-de-Rieutort (09) Rue E, 1996
153 Saint Fons (69) Square E, 1987
154 Saint Gaudens (31) Rue Z, 1983
155 Saint Junien (87) Rue Z, 1966
156 Saint Laurent-du-Var (06) Allée Z, 1960
157 Saint Martin-Hermicourt (62) Épitaphe Grosjean-Maupin (2001)
158 Saint-Pompain (79) Place E, 1999
159 Saint Raphaël (83) Rue Z, 1934
160 Saleilles (66) Rue Z, 1984
161 Sotteville-les-Rouen (76) Rue Z, 1914
162 Tende (06) Epitaphe E / Clarence Bicknell, 1918
163 Thiers (63) Rue Z, 1936
164 Torcy (71) Arbo de Amikeco (tilleul), 1998
165 Toulon (83) Square Z, 1981
166 Toulouse (31) Allée Dr Z, 1996
167 Tours (37) Rue Z, 1975
168 Valence (26) Allée Z, 1967
169 Valenciennes (59) Arbre de l’E (ginkgo biloba), 1999
170 Vallon-Pont-d’Arc (07) Camping Z, 1961
171 Vénissieux (69) Rue E, 1988
172 Verniolle ((09) Salle Raymond Pons Esperanto
173 Vierzon (18) Plaque commémorative E, 1996
174 Villandry (37) Plaque commémorative E, 1959
175 Villandry (37) Rue Emile Peltier, Pionnier de l’E, 1997
176 Villeneuve-Saint-Georges (94) Rue Z., 1922
177 Voeuil-et-Giget (16) Arbre E (arbre de Judée), 1989
178 Yvetôt (76) Rue Z, 1972

A l’étranger

Le Dr Zamenhof est considéré dans de nombreux pays comme l’une des grandes figures de l’humanité. Sa mémoire a été honorée de manières très diverses, comme le montrent les exemples suivants. Jusqu’en avril 2000, les noms du Dr Zamenhof et de l’Espéranto ont été attribués, dans 55 pays, à 1335 voies de circulation, monuments, lieux ou édifices publics, plaques commémoratives consacrées à des piuonniers de l’espéranto, arbres, etc..

Quelques exemples :
- Ponts Esperanto à Karlsruhe (Allemagne) et Szentes (Hongrie),
- Esperanto Park à Wiener Neustadt (Autriche) et à Budapest (Hongrie),
- Zamenhof-Park à Leeuwarden (Pays-Bas),
- Colline Zamenhof (État de Goias, Brésil) et à Kiralykut (Hongrie, près du « Belvédère Zamenhof »),
- Île Espéranto sur le Danube, en Bulgarie,
- Fontaine Espéranto, à 4 km de Piliscsév (Monts Pilis, Hongrie),
- Clinique d’Ophtalmologie à Prilep (Macédoine),
- Centre de soins Zamenhof à Tel Aviv, dans la rue du même nom (Israël),
- Navire Zamenhof (Pologne),
- Avion de ligne Zamenhof (appareil TU-134 de la compagnie LOT, Pologne),
- Train Esperanto (Roumanie, ligne de Bucarest à Sibiu, depuis le 24 mai 1998),
- Salle de concerts Esperanto House à New York,
- Cloche Espéranto du Carillon de la Paix à Stockum (Allemagne) ; autre cloche E à Castres (France)
- Musées d’Espéranto à Vienne (Autriche), Szeged (Hongrie), Sant Pau d’Ordal (ou San Pablo de Ordal, Espagne), Gray (Haute-Saône, France). Curiosités :

- C’est un navire bananier qui, à Málaga, reçut la première fois le nom “Esperanto” en 1896 ; il a servi jusqu’en 1966.

- La rue de l’Espéranto la plus longue du monde mesure 4 km et se trouve à São Sebastião do Cai (Brésil).

- Le « ZEO » le plus nordique se situe à 1250 km du pôle Nord. Il s’agit de la presqu’île de l’espéranto « Esperantoneset » dans l’île norvégienne du Spitzberg. Ce nom lui a été attribué en 1924 ou 1929

- Découverts respectivement en 1936 et 1938 par l’astronome finlandais Yrjö Väisälä, deux astéroïdes, dont l’orbite se situe entre Mars et Jupiter, ont été nommés respectivement “Esperanto” et “Zamenhof”.

- En botanique (lichénologie), une variété de lichen a reçu le nom “Zamenhofia” et, pour ce qui concerne l’entomologie, une espèce de scarabée chinois a été nommée “Gergithus esperanto”. Il se distingue par cinq points verts disposés en étoile, comme le symbole de l’espéranto.

- A cela s’ajoutent des médailles frappées à l’effigie du Dr Zamenhof (Pologne, Yougoslavie, France), des pièces de monnaie (Croatie), des flammes postales et pas moins de 50 timbres-poste émis par les administrations postales de divers pays, etc.

- Lancée par la Nasa en 1977, la sonde spatiale “Voyager II” comporte des messages de plusieurs pays en diverses langues destinés à des éventuels extra-terrestres. Elle a quitté le système solaire en 1993. L’un des messages a été prononcé en anglais et en espéranto par M. Ralph Harry, alors qu’il était ambassadeur d’Australie à l’ONU.

Une liste se trouve aussi sur la version en espéranto de Wikipedia : http://eo.wikipedia.org/wiki/Listo_...

Voir aussi : “Monumente pri Esperanto“. Hugo Röllinger. Rotterdam : UEA. 1997. 112 p. Documents, statistiques, graphiques, photos, et tableaux sur 1044 « ZEO » de 54 pays recensés jusqu’à cette période. Très utile pour les démarches visant l’attribution de nouveaux « ZEO ».







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs